Casques - Riders confirmés

Le kitesurfer, une fois son stage débutant terminé, a un rapport compliqué avec le casque, une relation du type "je t'aime moi non plus". Nous sommes tous à peu près d'accord sur le fait qu'il peut-être bien utile. Pourtant, seule une (petite) minorité le porte régulièrement.  

Les riders sans casque ont plein de bonnes raisons pour expliquer qu'ils n'en portent pas. Au top 50 des raisons plus ou moins fallacieuses, viennent en tête :   
  • Michael Schumacher avait un casque lorsqu'il est tombé, cela ne l'a pas empêché de rester handicapé à vie 
  • Lors des grosses chutes, la pénétration dans l'eau de la tête munie d'un casque serait plus violente et provoquerait des problèmes au niveau des cervicales…  
  • Le kitesurf, c'est la liberté 
    • Ça me gêne 
    • C'est un truc de plus à trimbaler 

Les riders dont les boucles blondes volent au vent :  
  • Ça me donne une tête qui passe mal sur Instagram 
  • Ça fait débutant (tous les débutants portent un casque, donc le casque c'est pour les débutants) 
  • Pas vraiment nécessaire, la preuve, les riders pro n'en portent pas.  

Les choses changeront sans doute lorsqu’un rider du King of the Air perdra la vie ou sera sérieusement handicapé à la suite d'un traumatisme crânien et que le casque sera rendu obligatoire par les organisateurs de compétitions.   

Quelques histoires vraies pour finir de se convaincre de l'utilité d'un casque :  
  • Vous faites une transition trop près du bord, votre planche accroche un rocher, vous tombez, vous avez le mauvais réflexe de vous crisper sur la barre, vous partez en roulé-boulé sur les cailloux…  
  • Un trick raté dans trop peu d'eau, votre tête heurte le fond, vous perdez connaissance quelques minutes… 
  • Par vent rafaleux, vous décollez seul (sans kitehook 😊) ou avec un assistant qui n'a pas les compétences suffisantes, vous vous faites arracher... 
  • Vous entrez en collision violente avec un autre rider, une cale, votre planche ou le bord d'attaque d'une aile tombant en frontale... 

Et pour finir d'enfoncer le clou, au-delà de la protection contre les chocs crâniens, le casque sera également votre fidèle serviteur contre :   
  • Le froid 
  • Les risques de perforation des tympans s'il est muni de protections au niveau des oreilles  
  • La pluie et la grêle. Ceux qui ont déjà pris un grain sous dans 30 nœuds et plus savent que ça peut être douloureux  
  • Le soleil pour les porteurs de cheveux ras en tout genre 
  • Les yeux si le casque est muni d'une visière. Voir Visière (article à venir)
  • Les cheveux longs dans le visage 

En conclusion, si votre look est plus important que votre vie, continuez à ne pas porter de casque 😉.