Combinaisons

En métropole et en dehors des périodes estivales, il est rare de s'affranchir d'une combinaison néoprène et c'est une bonne chose en termes de sécurité. En version intégrale ou shorty, plus ou moins épaisse selon les régions, la combinaison néoprène est la 2ème peau du rider. A ce titre, sa mission de protection est multiple : 

  • Contre le froid bien sûr, c'est son premier rôle et il est essentiel. Voir Froid
    Le choix de la combinaison doit être fait en fonction des conditions du moment, mais aussi sur la base qu'en cas de problème, il peut arriver de rester plus longtemps dans l'eau que prévu. Mieux avoir un peu chaud que très froid… 


  • Contre les UV. Cette fois, le choix du type de combinaison tiendra compte des risques de coups de soleil, notamment pour les riders dont la peau ne se suffit pas des crèmes solaires +50. S'il est facile de se protéger les bras et les épaules en enfilant un t-shirt à manches longues, une combinaison sera plus efficace pour se protéger les mollets.... Mieux vaut avoir un peu chaud qu'être brulé… 

  • Contre les chocs. 3 ou 6 mm de néoprènes ne donnent pas à votre combinaison le pouvoir d'une armure. Toutefois, ils limiteront la gravité des coupures et hématomes plus qu'un un simple board-short ou bikini. Mieux vaut un petit bleu qu'un gros… 


Dernier point, en France il est obligatoire de porter soit une combinaison soit un gilet d'aide à la flottaison.  Voir Equipement de Sécurité obligatoire