Coupe-lignes

En termes d'utilisation, le coupe-ligne est du même niveau que la ceinture de sécurité. Nous le portons à chacune de nos sessions et fort heureusement, nous ne l'utilisons jamais ou presque. Pour autant, le seul jour où nous en aurions besoin, il pourrait sauver une vie, la vôtre ou celle d'un rider en difficulté ; par exemple, avec une aile en deathloop qui continue de tracter alors que les largueurs ont été actionnés. Il serait donc dommage de ne pas s'en munir. En particulier,  pour ceux qui navigue dans les vagues. Le risque de l'aile de rattraper son aile qui tombe et d'être saucissonner par les lignes est alors élevé.  Si votre harnais n'est pas fourni avec, vous trouverez des coupe-lignes dans tous les shops de kite pour une dizaine d'Euros. 

NB1 : Comme le largueur du chicken-loop et le largueur de votre leash d'aile, le coupe-lignes fait partie des accessoires de sécurité qu'il faut savoir saisir les yeux fermés. Voir Checklist pré-décollage.

NB2 : Avoir un coupe-lignes, c'est bien, pouvoir l'emporter en navigation, c'est mieux. Eviter les systèmes qui risquent de générer des complications comme le pendre autour du coup ou le mettre à la cheville. Souvenez-vous que les lignes d'un kite adorent s'accrocher dans tout ce qui est accrochable. L'idéal pour votre coupe-lignes reste un emplacement spécifique dans votre harnais. Lors de l'acquisition de celui-ci, vérifiez que votre coupe-lignes y a sa place.   

NB3 : Même si votre coupe-lignes est en acier inoxydable, pensez à le rincer régulièrement, sinon il finira par se corroder.  

NB4 : Prendre un couteau à la place d'un coupe-lignes n'est peut-être pas une bonne idée. Le risque de le porter sur soi (même dans son étui) et de le manipuler en cas de besoin sera sans doute plus grand que celui que l'on essaye d'éviter…