Orage - Foudre

Le danger de la foudre est simple à comprendre. Un éclair va toujours au chemin le plus court entre le nuage et le sol. En mer, votre aile de kite à 20 ou 25m de hauteur est très probablement le point culminant et vous êtes le chaînon entre vos lignes et l'eau. Au-delà des risques d'électrocution, les orages sont généralement accompagnés de rafales violentes, qui, à elles seules, peuvent mettre sérieusement un rider en danger. Donc, inutile de tergiverser, au moindre risque d'éclair, il est nécessaire d'interrompre immédiatement sa session.  
 
A noter 3 points importants, extraits de l'article "Pourquoi surfer pendant un orage est dangereux
" : 

  • Même sur la plage, on n'est pas totalement en sécurité (toujours la même histoire de point culminant) et la meilleure protection reste de se mettre bien à l'abri à la maison ou, faute de mieux, la voiture. Il est également déconseillé d'utiliser son portable sur la plage pendant l'orage. 

  • Réagissez. On pourrait penser qu'il n'y a plus rien à faire dès lors qu'une personne a été touchée par la foudre mais il est fréquent de réanimer ces victimes souvent en arrêt cardiaque. Et contrairement aux idées reçues, il n'y a aucun danger à porter assistance à une personne touchée par la foudre. 

  • La règle du 30/30. La règle la plus importante […] est celle du 30/30. Des études australiennes ont montré qu'il fallait absolument sortir de l'eau quand le temps entre la vision de l'éclair et le bruit du tonnerre était inférieur ou égal à 30 secondes. Cela sous-entend que l'orage est dans un rayon de 10 km. Et quand on sait qu'un éclair peut survenir à plus de 16 km d'un orage... il est temps de filer. Le deuxième 30 signifie qu'il est recommandé d'attendre 30 minutes après le dernier éclair observé pour retourner à l'eau.